St-Louis toujours leader

Publié le par Cédric DECKER

ST LOUIS N. 1
FC MULHOUSE II 0
 Stade de l'Au. Mi-temps : 0-0. - 250 spectateurs. Arbitre : M. Wirtz assisté de MM. Babula et Mathis. But : Anatole (76e').
 ST-LOUIS NEUWEG : Daecailloz, Onesta, Carrax, Elmas, Rychen, Zeghouani, Ponelle, Bouzaamouche, Kaymak, Meneceur, Anatole (Feghoul, Urfer, K.Elmas).
 FC MULHOUSE : Milliet, Houssin, Duflo, Wurzel, Chaali, Perianayagom, Da Cunha, Schnebelen, Khezami, Moali, Chirouf, (Dridi, Keosomphet, Zaien)
 Cette rencontre au sommet a été d'un excellent niveau technique. La victoire est finalement revenue au locaux à un quart d'heure de la fin. Sur un pressing collectif avec une balle en profondeur ou Anatole gagne le duel face à Schalli et bat Milliet de près.
 Pourtant les visiteurs avaient entamé la première mi temps sur un rythme très élevé avec un fort pressing sur le but de Daecailloz. Les débordements du coté gauche de Da Cunha qui adressait des centres très dangereux, mais Houssin voit sa puissante frappe frôler le cadre ludovicien.
 Peu après, c'était au tour de Rhezani de manquer également le cadre. La défense locale, sous l'impulsion de «super» Vincent Rychen, de Carray accrocheur et d'Onesta, tient le choc.
 Puis les Ludoviciens se reprennent et le jeu s'équilibre. Meneceur est à deux doigts de surprendre Milliet trop avancé sur un tir lobé de 30 mètres que le gardien sort de justesse. Feghoul et Anatole, à leur tour, mettent le défense adverse sous pression.
 En deuxième mi temps, ce sont les locaux qui imposent à leur tour le rythme, Milliet sauvant par deux fois devant Anatole. Il reste un quart d'heure à jouer quand le même Anatole ouvre le score pour les locaux.
 Les mulhousiens font le forcing pour égaliser mais les poulains de Cédric Decker, toujours collectifs, défendent avec acharnement ce but d'avance qui leur permettent de rester invaincus.

Les Ludoviciens ont su résister, attendre leur heure pour élever leur niveau de jeu et l'emporter.

 

Agrandir l'image

 
 
DH Saint-Louis tient le choc

Opposé à une très volontaire équipe du FC Mulhouse II, le FC Saint-Louis/Neuweg a su plier sans rompre avant de prendre le dessus en deuxième mi-temps (1-0).

Plus de 300 spectateurs ont été attirés par cette affiche au sommet entre le leader ludovicien et son dauphin mulhousien. Ils n?auront pas attendu longtemps avant que la rencontre ne monte en intensité. Dès le coup d?envoi, les hommes de Demuth imposent un pressing imposant et constant aux frontaliers. Près de trente minutes durant, le FCM II prend la mesure de la rencontre et empêche Saint-Louis de développer son jeu. Seule une frappe vicieuse de la ligne médiane de Meneceur inquiète Milliet (9e). Si les Mulhousiens nourrissent des regrets sur le score final, ils le doivent sans aucun doute à cette demi-heure de domination stérile qui les voit multiplier les occasions franches. Dès la 11e, Chirouf perd son duel face à Decailloz. Trois minutes plus tard, Khezami dévisse sa frappe dans la surface sur un service de Houssin. Puis c?est au tour de Duflo de s?illustrer grâce à une superbe frappe des 18 mètres difficilement repoussée par le portier frontalier (21e). Enfin, Chirouf, encore lui, conclut cette période de domination par une nouvelle incursion dans la surface et une frappe au-dessus du cadre (25e).
Sans le savoir, les Ludoviciens ont alors réalisé le plus dur en résistant. Les Mulhousiens ne réaliseront plus la moindre frappe cadrée de la rencontre, bien muselée par la défense ludovicienne à l?image de Carray, très bon, qui a petit à petit pris la mesure de son adversaire Da Cunha. Au contraire, Saint-Louis termine le mieux la première période et inquiète Milliet sur un centre de Feghoul pour Bouzamouche dont la frappe est contrée par un dos mulhousien.
La deuxième mi-temps, très intense, sera pourtant pauvre en occasions. Il faut attendre la 74e pour que Ponelle adresse une frappe difficile que Milliet bloque parfaitement. Sur la relance, Bouzamouche récupère aux 40 mètres, lance Anatole dans la profondeur qui trompe d?un lob astucieux le portier du FCM venu à sa rencontre (1-0, 75e). Intense, le dernier quart d?heure ne changera plus la donne de la rencontre

 

Publié dans L'actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article