Bischheim réalise le hold-up

Publié le par Cédric DECKER

Bischheim réalise le hold-up


FC Saint-Louis/Neuweg – Bischheim 1-2. Mi-temps 0-1. Stade municipal de Huningue. Arbitre : M. Heimjean. Les buts : Munoz (1re) et Tritschler (90+2) pour Bischheim ; Ponelle (58e) pour Saint-Louis/Neuweg. Avertissements pour Saint-Louis : Lerose (62e) et Ponelle (70e) ; pour Bischheim : Treuengadum (61e). Exclusion : Treuengadum (90e+3) pour Bischheim.

Un but au bout de 32 secondes (Munoz, 0-1), un autre dans les arrêts de jeu par Tritschler (90+2, 1-2), et entre … rien ou quasiment : Bischheim a réalisé le hold up parfait face à Saint-Louis.
Fortement handicapé par des blessures et des suspensions, les locaux présentent une formation expérimentale. Pas vraiment favori sur le terrain face à l’un des tenors de l’élite régionale, les Ludoviciens le seront encore moins après l’ouverture du score de Munoz qui reprend victorieusement le centre de Treuengadum (1re). Pourtant, volontaires, les Ludoviciens prennent la rencontre en main et dominent de bout en bout la partie.
Toujours mené à la pause, mais encouragé par les bonnes prestations des Gil, Feghoul et autres Charni, tous remplaçants en début de saison, Saint-Louis reprend la maîtrise du ballon dès l’entame de la seconde mi-temps. Puis à la 58e, grâce à un débordement rageur de Gil sur l’aile gauche, Ponelle se retrouve en possession du ballon aux huit mètres et trompe Strebler (1-1).
L’égalisation des locaux ne change pourtant pas la teneur de la confrontation. Saint-Louis continue à créer le jeu face à des visiteurs quelque peu timorés. Les Ludoviciens sont même à deux doigts de prendre le dessus lorsque Ponelle loupe le cadre de quelques centimètres et que Feghoul manque de pousser le ballon (71e).
En toute fin de rencontre, alors que l’on se dirige vers un match nul flatteur pour les visiteurs, ceux-ci réussissent pourtant à reprendre l’avantage. Tritschler profite d’une erreur de placement de Fedrigo et permet à son équipe de s’imposer à l’extérieur (1-2 à la 90+2).

Publié dans L'actualité

Commenter cet article