Une bonne affaire

Publié le par Cédric DECKER

SCHIRRHEIN 0
ST-LOUIS N. 2


 Stade de la Forêt. Mi-temps : 0-0. - 300 spectateurs. Arbitres : M. Traeder assisté de MM. Benz et Pertschy (Allemagne). Buts : Elmas (74e') et Meneceur (90e').


 SCHIRRHEIN : Kettering, Rischmann, Berling, Roecklin, Martzolff, Lerche, Sortelle, Balieux, Bonelli, Heit, Courdavault (Schmitz, Brucker, Immel).


 ST-LOUIS N. : Fedrigo, Lerose, Onesta, Mebarki, Rychen, Zeghouani, Ponelle, Douh, Elmas, Gil, Pepin (Meneceur, Urfer, Ginther).


 Les quelque trois cents spectateurs ont pu assister à une rencontre de faible intensité technique n'ayant jamais atteint les sommets, où le plus chanceux a tiré son épingle du jeu en remportant la totalité de la mise.


 Il faut attendre pour voir une première occasion digne de ce nom par Martzolff dont le coup de tête consécutif à un corner rase la transversale (23e'). Suite à une action rondement menée en contre, Ponelle se présente seul face à Kettering, mais ce dernier est à la parade (28e').
 Dès la reprise, les locaux sentent le match à leur portée, mais ni Schmitz, trop excentré (55e'), ni Heit, dont l'essai longe la ligne de but de Fedrigo (59e'), n'arriveront à conclure.
 A la 66e', Meneceur, bien lancé dans l'axe par Pépin, file seul au but mais Kettering avait fermé l'angle. Une balle préalablement cafouillée par la défense visiteuse puis récupérée par Immel n'avait pas trouvé meilleur sort (68e').


 Le but marqué par Elmas sera bien à l'image de cette rencontre confuse puisque ce dernier brosse sa balle sur coup franc des 25 mètres de telle manière qu'elle aboutit au fond des filets de Kettering, médusé, sans que personne ne la touche alors qu'elle semblait facilement négociable (74e').
 Le reste n'était plus qu'une simple formalité puisque toutes les tentatives d'égalisation des locaux sont repoussées par une défense visiteuse au sein de laquelle Rychen veillait au grain.
 Meneceur ruine définitivement leurs espoirs en se faisant justice lui même sur penalty accordé à son encontre à l'ultime minute de jeu. Schirrhein pouvait en cas de victoire revenir aujourd'hui quasiment à la hauteur de ses adversaires mais ceux ci les ont maintenant relégués à 7 longueurs. Tout reste à refaire...

 

 

Publié dans L'actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article