Brunstatt rattrapé de justesse

Publié le par Cédric DECKER

 

BRUNSTATT 1
ST-LOUIS 1


 Mi-temps : 0-0. Arbitre : M. Sabut (Belfort) assisté de MM. Yuksel et Chaki (Doubs)
 Buts : Gross (55e) pour Brunstatt ; Onesta (90e+2) pour St-Louis
 BRUNSTATT : Albaran, Abry, Dodin, Stroppolo, Nadour, Moukassa, Gross, Navarro, Saghir, Benlaredj, Mir (Fanchone, Oswald, Lopez).


 ST-LOUIS : Fedrigo, Lerose, Onesta, B. Rychen, V. Rychen, Zeghouani, Ponelle, Douh, Elmas, Meneceur, Pepin (Bibia, Gil, Mebarki).


 L'entame de match, permet à Albaran de se mettre en évidence sur des frappes de Meneceur et Ponelle (5e, 10e). Puis il intervient également dans les pieds de Pepin (15e). La partie s'équilibre ensuite grâce à l'activité incessante de Moukassa.
 « Totoch », dont c'était le retour, touche de plus en plus de ballons et sert Benlaredj dont la frappe trop croisée n'inquiète pas Fedrigo (30e).
 Le FCB a tout de même du mal à produire du jeu (encore trop de longues balles), et les Ludoviciens, en briscards de la DH maîtrisent la partie dans son ensemble. Plus rapides et physiques, ils remportent nombre de duels.
 En 2e période, les Rouges par l'émergence de ses jeunes, K. Lopez (énorme), J. Oswald (inarrêtable) et Fanchone (esprit guerrier), posent le ballon, et le jeu s'en trouve tout changé.
 A la 55e, le très remuant Benlaredj presse son défenseur, récupère la balle aux 30m et transmet à Gross dans la surface. Ce dernier contrôle, effectue un double contact, râteau, mystifie les frères Rychen et frappe du gauche sous la transversale de Fedrigo.
 Ce chef d'oeuvre récompense une équipe qui revit par le jeu à l'image de S. Mir qui frappe superbement des 25 mètres mais Fedrigo démontre son talent en captant la balle.
 Le match se débride. V. Rychen, capitaine courage, sonne la charge. Les contres brunstattois fusent et deux fautes litigieuses sur Benlaredj et Navarro dans la surface Ludovicienne ne trouvent pas grâce auprès du sifflet de l'arbitre.
 A la 92e, Onesta monte rageusement, sur son côté gauche, pour la dernière action du match. Il se trouve à point nommé pour reprendre un centre et sa frappe détournée par Albaran, se loge au fond des filets, malgré l'intervention de C. Nadour (1-1).

 

 

Publié dans L'actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article