FUTSAL

Publié le par Cédric DECKER

 
La Jeunesse Mulhousienne continue de surprendre

Au gymnase municipal de Saint-Louis, les joueurs de la Jeunesse Sportive de Mulhouse ont déjoué tous les pronostics, se qualifiant pour le troisième tour de la Coupe nationale de futsal, au nez et à la barbe de formations, qu’on aurait peut-être pensé plus huppées. Pétris de technique et de talent, les Mulhousiens ont réglé tout le monde, remportant leurs quatre rencontres, parfois facilement (5-0 contre Masevaux), parfois plus difficilement (victoire aux tirs aux buts contre Saint-Louis/Neuweg).
Survoltés par une belle ambiance créée dans les gradins par leurs supporters, les joueurs de la cité du Bollwerk ont scoré neuf fois, ne concédant que deux buts aux Verts du FC Sierentz.
Sur ce plateau ludovicien, les locaux du coach Cédric Decker ont plus ou moins déjoué, s’inclinant notamment contre la MJC Staffelfelden Futsal, pas mal non plus au niveau de ses prestations. Les gars du Bassin Potassique n’ont raté le coche qu’à la défaveur de leur duel perdu sur le plus petit des scores (0-1) face au grand vainqueur de la journée. Le FC Masevaux qui a, lui, concédé quatre revers est le dernier de la classe de cette session ludovicienne.

Les résultats

Mulhouse JS - Masevaux 5-0
Sierentz - MJC Staff. 0-2
Sierentz - Masevaux 5-2
Saint-Louis/Neuweg - MJC Staff 3-4
Mulhouse JS - Sierentz 3-2
Saint-Louis/Neuweg - Masevaux 3-0
Saint-Louis/Neuweg - Mulhouse JS 0-0 (Mulhouse JS aux t.à.b.)
MJC Staff - Masevaux 1-1 (Staff aux t.a.b.)
Mulhouse JS - MJC Staff 1-0
Sierentz - Saint-Louis/Neuweg 0-3
Le classement : 1. Jeunesse Mulhousienne ; 2. MJC Staffelfelden 3. Saint-Louis/Neuweg ; 4. Sierentz ; 5. Masevaux.

La Jeunesse Sportive Mulhousienne a mis tout le monde d'accord à Saint-Louis. Elle a obtenu haut la main une belle qualification. A souligner l'élimination de la MJC Staffelfelden considérée au départ comme l'équipe favorite.

Ils sont insatiables. Ils n'arrêtent plus de jouer en salle. Ils adorent cette discipline. Les partenaires du doué Bikat Khezami, encouragés par une cohorte de fans, ont gagné toutes leurs rencontres. La MJC Staffelfelden est allée au tapis d'entrée de jeu. Elle accusait le coup et ne s'en remettra jamais.
Masevaux n'a pas pesé bien lourd dans la balance. Sierentz s'est battu mais cela n'a pas suffi. Les joueurs de Hacéne Bouacida ont terminé en roue libre en s'inclinant aux tirs aux buts contre le FC Saint-Louis/Neuweg. Le président Malik Bouacida est vraiment heureux.
Il attend la suite des opérations avec curiosité et soutient son équipe contre vents et marées.
- Comment avez-vous accueillie cette performance  ?
- il faut d'abord avoir plein d'humilité car en face il y avait tout de même une belle opposition. Nous avons été la meilleure équipe de ce deuxième tour. On sentait que nous étions plus habiles dans le jeu. L'équipe s'est encore entraînée le matin avant de venir. Elle se prépare toute la semaine.
 Dans le jeu, nous n'arrêtons plus de progresser. Deux joueurs ont survolé les débats à Saint-Louis, Bikat Khezami et Mustapha Ardjal. ils ont été impressionnants d'aisance et de technique. L'équipe produit exactement le jeu typique du parquet.
- Et maintenant ce troisième tour, est-ce jouable encore  ?
- Ils seront très difficiles à battre. Je les sens motivés. Ce sont des phénomènes. Ils se souviennent tous que l'an passé, ils avaient été éliminés à ce stade la compétition. Ils n'ont pas oublié. Ils veulent se servir cette leçon pour rebondir. On va tenter de faire le maximum pour aller à Clermont-Ferrand.
 Je n'étais pas un adepte de cette discipline mais je me suis pris au jeu en allant les voir. Depuis, c'est vraiment agréable à voir des tribunes. Le futsal prend de l'ampleur chaque saison. En fait, l'équipe ne s'est jamais arrêtée de jouer durant la trêve. A ce stade de la compétition, il n'y a pas plus d'équipe facile.
 Cela ne sert à rien de calculer ou mettre en place une tactique. Le but est de se qualifier et d'aller le plus loin possible. Il y a de gros calibres au menu avec les SR Colmar, la MJC Pfastatt et le vainqueur du groupe de Guebwiller. Pour accéder à la finale nationale, il faut battre tout le monde.

 

 

Publié dans L'actualité

Commenter cet article

Karine 29/01/2007 23:54

Je viens de parcourir ton blog.