Les matchs aller

Publié le par Cédric DECKER

Saint-Louis déjà présent

 

FC Eckbolsheim - Saint-Louis/Neuweg 0-1.

 Mi-temps : 0-0. Arbitre : M. Schmitt (Seltz) assisté de MM. Lecorne (Souffelweyersheim) et Mathis (Plobsheim).

Spectateurs : 80.

But : Elmas (68e) pour Saint-Louis

 

.Avertissement : Barthel à Eckbolsheim, V. Rychen à Saint-Louis.

 Eckbolsheim : Jegou T., Potier, Hugel, Menga, Tansaoui, Herphelin, Barthel, Acedo, Gast, Grathwohl, Dupreel (Weiss), Jegou G. (Augustin)

 Saint-Louis : Fedrigo, Urfer, Onesta, Lerose, Rychen V., Mebarki, Ponelle, Zeghouani, Heyer, Meneceur, Masullo (Elmas, Rychen B.).

Pour son premier match de championnat, le FC Eckbolsheim recevait Saint-Louis au stade de la Rotonde à Cronenbourg, en attendant que la nouvelle pelouse du terrain d'Eckbolsheim soit opérationnelle. Le début de la partie est à l'avantage des Ludoviciens avec des tirs de Masullo (7e) puis Heyer (9e). Eckbolsheim réagit très timidement par Dupreel (13e) avec une frappe largement hors du cadre. Le jeu se stabilise au milieu du terrain. Le tir de Heyer est bien capté par le portier local Jegou (25e). Eckbolsheim réplique par une reprise de Dupreel (27e). La mi-temps est sifflée sur un score nul de 0 à 0. À la reprise, Onestas place une tête à côté pour Saint-Louis (50e). Eckbolsheim reprend du poil de la bête et devient menaçant : coup franc (57e), reprise de la tête de Dupreel juste au-dessus de la transversale (60e) et tête de Gast qui passe à coté du montant sur corner. On pensait que le FC Eckbolsheim était sur la bonne voie, mais sur un contre Saint-Louis ouvrait la marque par Meneceur, qui devançait Jegou et marquait du pied droit (68e). Jusqu'à la fin, Eckbolsheim essaiera d'égaliser en faisant monter sur grand arrière Menga, mais sans résultat. L'arbitre siffle la fin du match sur la victoire de Saint-Louis.

 

Illhaeusern encore

 

Illhaeusern — Saint-Louis 3-1

 

. Arbitres M. Lamy, Suttel et Hamila

 

. Buts Heyer (36e) pour Saint-Louis ;

 

 Kleindienst (55e), Schneider (76e) et Hannoud (85e) pour Illhaeusern

 

. Avertissements : Zeghouani (15e), Lerose (30e), Ponelle (40e), Onesta (60e) Menecuer (67e) pour St-Louis. Wilhelm (21e) Belhadg (37e) pour Illhaeusern. Expulsion : Ponelle (St-Louis) et Belhadj (Illhaeusern) (88e)

 

Illhaeusern a trouvé la bonne carburation dans ce début de championnat en gagnant son second match à domicile face à Saint-Louis, un autre gros bras du peloton. Les choses n'ont pourtant pas commencé sereinement dans cette rencontre avec d'entrée, la mainmise des visiteurs sur le jeu et les occasions. Omniprésent dès le coup d'envoi, Saint-Louis avait tout loisir de développer de longues et très rapides actions qui semaient la perturbation dans une défense locale bien hésitante. C'est ainsi que Masullo, servi au millimètre par Heyer dévissait son tir au point de penalty (12e). Les joueurs illhousiens étaient régulièrement pris de vitesse. Retardant l'échéance autant que possible, les locaux allaient pourtant céder à la 36e lorsque Meneceur, parti sur le flanc gauche, centrait sur Heyer qui cette fois reprenait imparablement pour ouvrir la marque. Mais cet avantage minimum ne suffira pas aux Ludoviciens qui vont à leur tour subir durant la deuxième mi-temps. Comme par enchantement, les Illhousiens vont prendre les choses en mains. C'est d'abord Kleindienst qui voyait ses efforts récompensés d'une petite pichenette qui venait mourir au fond des filets (55e). Ensuite, après une série de corners et de balles arrêtées tirés par Munch, Schneider venait jaillir au deuxième poteau pour crucifier Fedrigo de la tête (76e). Hannoud aussi y mettait du sien et voyant le gardien adverse légèrement avancé, décochait un tir de plus de 35 mètres qui venait se loger sous la transversale (85e)

 

 

FC SAINT-LOUIS/NEUWEG1 FC BRUNSTATT2

 

HUNINGUE. Stade municipal. 130 spéctateurs environ

 

. Arbitre : M. Stoffelbach, assisté de MM. Le Brumant et Huentz

 

. Mi-temps 0-1. Buts: pour Saint-Louis/Neuweg : V. Rychen (90e +5)

 

; pour Brunstatt : Agbessi (6e) ; Gaspari (67e)

 

Avertissements pour Saint-Louis : Charni (23e) ; Mebarki (65e) ; Meneceur (76e) et Elmas (90e+1) ; pour Brunstatt : Abry (43e) ; Gross (46e) et L. Stroppolo (85e).

 

FC Saint-Louis/Neuweg : Fedrigo – Charni, Onesta (Urfer 70e), Lerose (B. Rychen 90e+5), V. Rychen – Mebarki, Elmas, Zeghouani, Meneceur – Heyer, Massulo (Ginther 80e). Ent: Decker

 

FC Brunstatt : Gerber – G. Stroppolo, L. Stroppolo, Meyer, Nadour – Bingler, Dodin (Saint Aime 64e), Abry, Lombardi (Pellerin 45e) – Gross, Agbessi (Gaspari 45e). Ent: Aibeche.

 

Derby Brunstatt opportuniste

 

Le FC Brunstatt a créé la surprise samedi soir à Huningue en l'emportant face à Saint-Louis/Neuweg (1-0), qui confirme ses difficultés en ce début de saison.

 

Volontaire et appliqué, le FC Brunstatt prend dès l'entame le dessus sur un FC Saint-Louis/Neuweg crispé. Après six minutes seulement, Virgile Agbessi se présente seul face à Fedrigo et ouvre le score, bien servi par la passe en retrait trop molle de V. Rychen. Il faudra dès lors attendre la demi-heure de jeu pour voir la rencontre s'enflammer quelque peu, les Ludoviciens Zeghouani (30e), Meneceur (33e) et Massulo (34e) permettant au gardien Gerber de briller. Avec deux très belles occasions supplémentaires du côté de Saint-Louis par les intermédiaires de Heyer et à nouveau Massulo, la fin de la première mi-temps arrive à point nommé pour les visiteurs. La deuxième période débute comme la première s'était terminée : par une domination stérile des Ludoviciens qui multiplient les occasions. Si la frappe à ras de terre d'Alexandre Heyer est arrêtée du pied par le portier de Brunstatt (50e), celle de Rychen nécessite un beau plongeon de ce même Gerber à la 56e. Mais c'est à Marchello Massulo que revient la plus belle occasion d'égaliser, sa tête à bout portant étant déviée par le même Gerber sur son poteau droit (62e). Peu réalistes, les Ludoviciens viennent sans le savoir de laisser passer leur chance. Sur un nouveau cafouillage défensif, Gaspari récupère aux quarante mètres et s'en va tromper Fedrigo une seconde fois d'un tir à ras de terre (67e). Le sursaut d'orgueil de Saint-Louis en fin de rencontre permet à Vincent Rychen de réduire le score (90e+5) sans pour autant inquiéter le FC Brunstatt qui récolte quatre très bons points.

 

 

Saint-Louis cafouille

 

FC Saint-Louis/Neuweg – Schirrhein 1-1.

 

 Mi-temps 0-1. Stade municipal de Huningue. Spectateurs : 200 environ.

 

Arbitre : M. Gaume assisté de MM. Gaume et Yuksel.

 

 Les buts : Schmitz (21e) pour Schirrhein ; Heyer (63e) pour Saint-Louis/Neuweg.

 

Avertissements pour Saint-Louis : Elmas (86e) ; pour Schirrhein : Rischmann (41e) ; Immel (53e). Exclusion : Immel (84e) pour Schirrhein.

 

 Au terme d'une rencontre ouverte et indécise, Saint-Louis/Neuweg et Schirrhein n'ont pu se départager. Ces deux formations déçues de leur début de championnat se séparent dos à dos sur un score qui ne fait les affaires de personne (1-1). Après onze minutes de jeu et quatre occasions ludoviciennes, le début de rencontre parle largement en faveur des coéquipiers de Vincent Rychen. Les visiteurs se trouvent pourtant le plus près d'ouvrir le score avec une frappe vicieuse de Schmitz sur le poteau droit qui ponctue un magnifique slalom dans la défense de Saint-Louis (13e). Huit minutes plus tard, on retrouve l'attaquant bas-rhinois qui détourne victorieusement un centre-tir de Balieux dans les filets de Fedrigo (21e). Les Ludoviciens paient alors au prix fort dix minutes de relâchement. La deuxième mi-temps est encore plus ouverte que la première. Les hommes de Cédric Decker, décidés à ne pas s'incliner, multiplient les occasions, notamment grâce aux excellentes percussions d'Alain Ponelle, de loin le meilleur de son équipe avec Fedrigo. C'est par ce même Ponelle d'ailleurs que l'égalisation arrive à la 63e, Heyer reprenant du plat du pied un centre du dynamique ailier de Saint-Louis

 

 

Saint-Louis boit la tasse

 

A l'entame de la saison, le FC Mulhouse II, Saint-Louis/Neuweg et Sarre-Union faisaient figure de principaux favoris de la Division d'honneur. Après un peu plus de deux semaines de compétition, force est de constater qu'ils ont tous trois un peu de retard à l'allumage. Si le FCM a enfin glané sa première victoire face à la lanterne rouge Schirrhein, Sarre-Union a cédé une seconde fois au Stadium de Colmar, alors que Saint-Louis/Neuweg se faisait surprendre à domicile par l'étonnant promu de Brunstatt, qui se retrouve au pied du podium. Biesheim a eu du mal à dominer Eckbolsheim. Illhaeusern a lâché ses premiers points à Obernai, qui marque les esprits en ce début de saison avec quatre très nettes victoires. Et si le favori n'était pas à chercher de ce côté-là

 

Sarre-Union – Saint-Louis 4 – 0.

 

Stade Omnisports de Sarre Union

 

. Terrain en bon état. 200 spectateurs.

 

 Mi temps 2-0. Arbitre : M. Zanga, assisté à la touche par MM. Kucharski et Machka.

 

 Les buts : Garofalo (2e), Hoffmann (41e et 61e), Mutlu 63e.

 

 Il ne fallait pas être en retard samedi puisque les Bleus entament la rencontre sur les chapeaux de roue. Sur une longue balle en profondeur, Hoffmann est tout prêt d'ouvrir le score mais Fedrigo arrive à écarter le danger. Sur l'action suivante, Mutlu ouvre pour Garofalo qui prend la défense de vitesse et vient ouvrir le score d'un tir croisé 1-0. Pas vraiment abattus, les visiteurs vont essayer de revenir mais toutes leurs tentatives seront vouées à l'échec, la faute à une défense locale où la paire Grosse-AitKassi tient son rang. À la 41e, Hoffmann brûle la politesse à la défense adverse et vient dribbler Fedrigo et donner un avantage substantiel aux locaux à la pause. Les locaux exploitent au mieux le moindre espace et Hoffmann, à la 61e, adresse un excellent service sur Traxel. La volée de celui ci est repoussée par Fedrigo mais Mutlu, qui a suivi, marque dans le but vide. Assommés, les visiteurs ne vont pas se remettre et à la 63e, Garofalo envoie encore Hoffmann déborder la défense adverse pour se présenter devant Fedrigo et marquer le 4-0.

 

Geispolsheim s'enfonce

 

GEISPOLSHEIM 0
SAINT-LOUIS 3

 


 Mi-temps : 0-1. - 100 spectateurs    Buts : Elmas (45e'), Heyer (52e'), Masullio (80e').   Arbitre : M.Kurtz assisté par M. Muscic et M. Rocland.
 FCG 01 : Huck, Le Rolland, Tomera, Ott, Werlé, Jost, Auvray, Lorentz, Binetruy, Chesneau (Puchot, Balzinger, Distel). Saint Louis : Ferdrigo, Charni, Onesta, Rychen, Rychen, Doyh, Ponelle, Zeghouani, Fischer, Elmas, Masullio, (Urfer, Heyer, Ginther).

 


 Les locaux démarrent la rencontre tambour battant. La frappe en pivot de Auvray est contré par le défenseur, mais le corner ne donne rien (6e'). La réaction des visiteurs vient par Elmas dont la frappe sèche est bien captée par Huck. Geispolsheim a la possession du ballon mais le bloc ludovicien l'empêche de s'approcher de son but.
 Les visiteurs procèdent par des longs ballons en s'appuyant sur la vitesse de leurs attaquants. Mais le terrain fusant ne leur permet pas d'arriver au résultat escompté.
 Néanmoins, à la 17e', Masullio s'échappe, mais le centre atterrit dans les bras de Huck. Les locaux reprennent leur domination qui reste malheureusement stérile. Puis Auvray, bien décalé, se présente face à Fedrigo, mais celui bouche bien son angle et repousse la frappe de l'attaquant (35e').
 Dans la foulée, une balle par dessus la défense atterrit dans les pieds de Lorentz signalé hors jeu.  

 

Saute de concentration

 

  Encore une fois, une saute de concentration du FCG et Saint Louis en profite pour ouvrir le score par Elmas qui place la balle hors de portée de Huck (45e').
 La seconde période reprend comme la fin de la première à savoir par un but adverse. Ponelle déborde sur le flanc gauche et centre en retrait pour Heyer qui marque (52e').
 Les locaux sont assommés et Saint-Louis accentue son pressing. Sur coup franc, Fischer trouve le montant du but (62e'). Les locaux réagissent et Chesneau qui est déséquilibré dans la surface n'obtient pas le penalty (66e'). Geispolsheim tente de réduire le score mais Puchot voit sa frappe claqué par Fedrigo.
 Saint-Louis continue de reculer, mais, sur une longue balle dans le dos de la défense, Masullio dribble Huck sorti à sa rencontre et pousse le ballon dans le but vide (80e').
 La fin de rencontre voit les locaux tenté de sauver l'honneur mais sans succès. Cette nouvelle défaite enfonce encore un peu plus le FCG 01 dans les profondeurs du classement alors que de son côté Saint-Louis prend une bouffée d'oxygène.

 

 Grande maîtrise des Ludoviciens

 

FC Saint-Louis/Neuweg – Schiltigheim II 3-0 (1-0).

 

 Stade municipal de Huningue. Spectateurs : 100 environ

 

. Arbitre : M. Dagon assisté de MM. Pertusini et Reboulet

 

. Les buts : Ponelle (4e ; 61e) et Bibia (90e+3 sur pen.) .

 

 Avertissements pour Saint-Louis : Fischer (81e) ; pour Schiltigheim II : Keller (75e) ; Bertoli (83e).

 

Après son éclatante victoire à Eckbolsheim (3-0) il y a quinze jours, Saint-Louis/Neuweg a récidivé face à la réserve du SC Schiltigheim samedi soir (3-0). Dès la 4e minute de jeu, Alain Ponelle place un centre-tir vicieux au-dessus d'Emmanuel Asan et ouvre le score après une course fulgurante de près de 40 mètres. Bien aidés par ce but d'avance, les Ludoviciens vont alors gérer la partie, cadenasser la rencontre au centre du terrain, et procéder par contres. Il faut ainsi attendre la 18e minute pour assister à la première occasion de Schiltigheim. Sur un centre de Werly, Bertoli, au six mètres, voit sa tête détournée en corner par la défense de Saint-Louis. Douze minutes plus tard (30e), c'est Spiewak qui adresse un bon centre en direction de Luis, incapable de reprendre le ballon à 3 mètres des buts de Fedrigo. C'est finalement Saint-Louis qui se montre encore dangereux en cette fin de première mi-temps, Diego Onesta reprenant de la tête un centre de Fischer, bien intercepté par Asan (39e). Saint-Louis démarre la seconde mi-temps avec la même volonté de bloquer toute tentative adverse, à l'image d'un excellent Onesta qui, après avoir étouffé Spiewak, en fera de même avec Zignani par la suite. Malgré les très bons efforts de Romain Bertoli, difficilement tenable sur son aile gauche, les Bas-Rhinois ne trouvent aucune faille dans le dispositif de Saint-Louis et se font piéger sur contre. Meneceur, qui récupère le ballon au centre, lance le très rapide Ponelle qui va inscrire son second but de la soirée d'une frappe du gauche (2-0 à la 61e). La fin de rencontre sera plus décousue, et c'est le jeune Kamel Bibia, rentré à la 84e qui va clôturer le score sur un pénalty qu'il a lui-même provoqué (3-0 à la 90e+3). Saint-Louis réalise ainsi une très belle opération au classement

 

 SAINT-LOUIS/NEUWEG1 FC MULHOUSE II1

 

Stade municipal de Huningue. Bonne pelouse. Excellent éclairage. 100 spectateurs

 

 Arbitre : M. Luthi (Lörrach) assisté de MM. Janubch (Allemagne) et Romeo (Allemagne)

 

. Mi temps : 1-0 Buts : Ponelle (16e) pour Saint-Louis/ Neuweg, Chabbi (62e s.p.) pour FC Mulhouse

 

. Saint-Louis : Fedrigo, Charni, Onesta, Rychen B, Rychen V, Mebarki, Ponelle, Fischer, Douh, Meneceur, Meyer (Urfer, Bibia et Elmas). FC Mulhouse : Millet, Bass, Gonneau, Ziouane, M'Bizi, Kauffmann, Matter, Walter, N'Sango, Chabbi, Dolinski (Dridi, Mokhtari et Keosomphet).

 

Dominé par le FCM II, Saint-Louis a fait bloc à domicile samedi soir pour préserver le nul (1-1)Le derby haut-rhinois entre Saint-Louis et la réserve du FC Mulhouse s'est soldé par un résultat nul qui paraît logique au niveau des occasions de but, mais qui ne reflète en rien la supériorité mulhousienne au milieu de terrain. En effet, les locaux ont énormément souffert dans ce compartiment du jeu, Mebarki étant totalement asphyxié par les montées incessantes des milieux adverses. Leur pressing infernal permet aux Mulhousiens de récupérer un grand nombre de ballons, mais ils n'arriveront cependant jamais à battre Fedrigo sur une action posée, n'égalisant que sur penalty. Au contraire, Saint-Louis procède en contre par de longs ballons vers Ponelle, véritable fusée sur le côté. Sa vitesse de pointe a fait passer une bien mauvaise soirée à Gonneau et les efforts du Ludovicien seront d'ailleurs récompensés par une ouverture du score somptueuse. La 1è r e période voit Saint-Louis se montrer dangereux d'entrée : un corner de Meneceur trouve la tête d'Onesta, mais sa frappe est trop croisée (4e). Puis Douh ouvre à droite pour Ponelle, mais son tir à l'entrée de la surface est contré (11e). 5 minutes plus tard, Ponelle déboule à droite, résiste au retour de Gonneau et trompe Milliet d'une magnifique frappe croisée qui heurte le poteau avant d'entrer dans le but. Mulhouse va alors prendre la mesure de son adversaire en passant systématiquement par les ailes, délaissant l'axe. À ce petit jeu, Saint-Louis résiste sans problème et les attaques mulhousiennes restent stériles. La 2e période voit le FCM continuer son travail de sape au milieu. Saint-Louis ne parvient à sortir de son camp qu'en cherchant Meyer en appui ou Ponelle dans la profondeur. À la 60e un contre express de Mulhouse voit N'Sangu oublier Chabbi seul au 2e poteau. 2 minutes plus tard, sur un centre de la droite, Onesta accroche Mokhtari à l'entrée des 16 m. Chabbi trompe Fedrigo qui effleure le ballon (62e). Ce sera tout.

 

 

Reipertswiller en chute libre

 

Reipertswiller - Saint-Louis/Neuweg 0-2.

 

Mi-temps : 0-0. Stade de la Forêt. 120 spectateurs.

 

Arbitres : M. Huy Thao Lamy (Lingolsheim) assisté de MM. Rocland et Kuhn. Les buts : Lerose (52e), Ponelle (90e) pour Saint-Louis/Neuweg.

 

Contre Saint-Louis-Neuweg, Reipertswiller a encaissé sa quatrième défaite consécutive toutes compétitions confondues, sa troisième de suite en championnat, de quoi se poser sérieusement des questions quant à la suite de la saison. Les visiteurs, avec une défense bien orchestrée par leur capitaine Rychen, se sont montrés à la hauteur des évènements, contrôlant la rencontre et profitant des opportunités. Bodin adresse un premier centre pour la tête de Scherrer qui passe à côté des buts de Fédrigo (4e). A la 10e, Ponelle perce sur l'aile droite, mais Meyer, vigilant, plonge dans les pieds de l'attaquant ludovicien. Les occasions sont vraiment très rares dans cette période initiale et, à part un centre au cordeau de Wahl (22e), et un coup franc de Meneceur (25e), les supporters des deux camps n'ont rien pour se réchauffer. Après une alerte à la 50e, et un centre tir de Feghouï qui lobe Meyer mais passe devant le but du gardien local, Saint-Louis ouvre le score sur un corner bien tiré de la droite par Fischer qui trouve Lerose étrangement seul aux 9 mètres pour catapulter de la tête le ballon dans les buts. Il y a bien une réaction locale après ce premier but, mais les actions des rouges sont trop brouillonnes pour pouvoir inquiéter Fédrigo. Les Haut-Rhinois vont procéder par contre et à la 61e, Ponelle dévisse sont tir devant Meyer après une belle ouverture de Feghouï. Une nouvelle occasion se présente dans les arrêts de jeu, avec Ponelle qui part seul du milieu du terrain pour battre Meyer de l'extérieur du pied droit.

 

 

Derby Colmar confortSR COLMAR II1 SAINT-LOUIS NEUWEG0

 

COLMAR. Stadium. Mi-temps : 1-0.

 

 Colmar Stadium. Bonne pelouse. Temps couvert. 60 spectateurs environ. Arbitre : M. Jean-Claude Heim (Pféttisheim, Bas-Rhin), assisté de MM. Uhl (Hilsenhem) et Oudin (Kertzfeld) But : Boyer (37e) pour SR Colmar II Avertissements pour Miollany (35e), Benkaïd (87e) à SR Colmar ; Ponelle (72e), B. Rychen (78e) à Saint-Louis. Exclusion pour B. Rychen (85e) à Saint-Louis Colmar : Chevassu, Bontemps, Guénion, Reis (cap), Barraud, Ennesser, Benkaïd, Aimetti, Miollany, Boyer, Da Cunha, Gueldry, Rencon, Laurent, ent : Chevassu Saint-Louis Neuweg : Fédrigo, Charni, Onesta, B. Rychen, V. Rychen (cap), Zeghouani, Ponelle, Douch, Elmas, Meneceur, Heyer, Lerose, Feghoul, Pépin, ent : Decker

 

En s'imposant difficilement 1-0 face à une très bonne équipe de Saint-Louis Neuweg, les Colmariens confortent leur place de dauphin. C'est Saint-Louis le premier qui se montre le plus entreprenant sur un tir de Heyer dès la 5e minute de jeu, le ballon est bien capté par le gardien colmarien Chevassu. Dans la minute qui suit, les Colmariens, sur un coup franc tiré par Aimetti, Da Cunha est tout près d'ouvrir le score de la tête, mais le ballon passe de peu à côté des buts gardés par Fédrigo. Les deux formations se rendent coup pour coup mais les deux gardiens se montrent intraitables dans leur but. Malgré cela, le malheureux Fédrigo doit s'incliner à la 37e minute : sur un corner tiré par Aimetti, Boyer, bien placé, ouvre le score pour les Verts. Les Colmariens sont tout près de scorer une seconde fois dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, Ennesser voit son ballon frôler la transversale (45e + 1). En seconde période, les visiteurs sont beaucoup plus pressants, il faut toute la détermination du gardien colmarien Chevassu pour empêcher les Ludoviciens d'égaliser sur des très bonnes tentatives, tout d'abord par Meneceur (49e), Pépin (50e), ou encore Ponelle (58e, 64e). Leur plus belle occasion se situe à la 75e lorsque Meneceur tire un corner repris de la tête par Onesta, malheureusement le ballon s'écrase sur le montant droit de Chevassu. Les Colmariens ont du mal à contenir les attaques des visiteurs, mais tiennent bien jusqu'au coup de sifflet final.

 

Saint-Louis piégé

 

Mars Bischheim – St-Louis 1-0 (1-0).

 

 Parc des Sports de Bischheim. Temps frais. Pelouse souple. Arbitrage de M. Schmitt. 90 spectateurs environ. Le but : Marty (32e). Les avertissements : Mars Bischheim : Martin (60e), Radisavljevic (75e), Huber (90e) ; St-Louis : Onesta (43e), Ponelle (49e) Déjà défait la semaine passée dans le derby face à Colmar, Vincent Rychen et ses coéquipiers ont enregistré une nouvelle déconvenue, dans la banlieue strasbourgeoise cette fois. Les Ludoviciens ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes car ils laissèrent les locaux croire en leur bonne étoile à l'entame des débats. Arnaud Marty, l'éternel buteur, était à l'affût. Il guettait d'abord l'erreur de Fedrigo sur un centre de Tritschler (20e), puis lançait Munoz dans la profondeur, qui contraignait le portier adverse à une intervention (25e). La troisième action du numéro 9 du Mars faisait mouche. Munoz, très en jambes, réussissait un bon centre que Marty transformait en but d'une tête décroisée, sous la barre (1-0, 32e). Rychen remonté d'un cran après la pause, les visiteurs tentaient de faire planer le danger sur les cages locales. La dernière demi-heure correspondait à une attaque-défense en bonne et due forme, mais les contres du Mars semblaient plus en mesure de nourrir la marque que les tentatives ludoviciennes.

 

 

Saint-Louis accroche Obernai

 

Saint-Louis/Neuweg – Obernai FCSR 0-0. Stade Municipal de Huningue. Spectateurs : 150 environ.

 

 Arbitre : M. Rosenfelder, assisté de MM. Lanzafame et Da Silva. Avertissements : Fischer (42e) et Ponelle (58e) pour Saint-Louis; Ehrismann (42e) pour Obernai

 

 Avec trois tirs cadrés durant l'ensemble des 90 minutes, la rencontre présente tous les attributs d'un spectacle peu réjouissant. Crispée et crispante, elle fut toutefois passionnante par la force de la volonté et de l'engagement sans faille des deux formations. Au final, un bon 0-0 qui ne satisfait toutefois aucun des deux protagonistes. Cédric Decker avait prévenu avant la rencontre que les Ludoviciens ont les moyens d'inquiéter le leader de l'élite régionale si ce dernier n'ouvre pas le score. Avec l'ambitieux objectif de ne rien céder à la meilleure attaque du championnat, Saint-Louis cadenasse le jeu et tente de procéder par contres, stratégie alléchante sur le papier qui ne donne pourtant pas grand-chose sur le terrain. Accrochés lors de leurs deux dernières rencontres, les visiteurs hésitent en effet à se livrer et à tomber dans le piège ainsi tendu. Au final, seul Obernai se crée des véritables occasions de but lors de cette première mi-temps, deux fois par Ehrismann (7e et 8e) puis à la 43e sur corner (Mastronardi). Fedrigo, le portier ludovicien, s'interpose brillamment à chaque fois. La seconde mi-temps ne change en rien les données de la rencontre. A l'image de Lerose, les Ludoviciens se battent vaillamment sans toutefois trouver les bonnes solutions. Dans cette rencontre virile, les meneurs de jeu que sont Fischer ou De Almeida souffrent particulièrement et peinent à procurer l'étincelle. Il faut ainsi attendre la 63e pour enfin voir une véritable chance de marquer pour Obernai. Sur un beau corner, Kuntz, étrangement seul aux huit mètres, place une tête tendue qui rase la lucarne de Fedrigo. Pour sa part, Saint-Louis ne trouvera jamais le cadre obernois et ce malgré la très belle percée de Pépin dont la frappe décroisée passe au ras du montant (87e).

 

 

 Saint-Louis accroché

 

Saint-Louis/Neuweg – Illhaeusern 1-1 (0-0)

 

. Stade municipal de Huningue ; Spectateurs : 100 environ ;

 

 arbitre : M. Kurtz assisté de MM. Henry et Oudin

 

. Les buts : Husser (55e) pour Illhaeusern ; Fischer (59e) pour Saint-Louis/Neuweg .

 

Avertissements pour Saint-Louis : Meneceur (35e), Ponelle (44e) ; pour Illhaeusern : Husser (31e), Galiano (62e)

 

. Exclusions : Heyer (92e) à Saint-Louis ; Belhadj (92e) à Illhaeusern.

 

 Comme à son habitude, Saint-Louis présente un schéma tactique à un attaquant (4-5-1) et base son organisation autour de son point fort, le secteur défensif. Malheureusement pour eux, Illhaeusern ne compte pas se livrer et se recroqueville dans son camp. Rapidement, la rencontre tourne en combats de tranchées entre deux formations particulièrement engagées, parfois agressives. Peu enclin à construire le jeu, Saint-Louis limite ses attaques à un kick and rush peu attrayant. Pour autant, Benoît Pépin hérite à deux reprises de ces dégagements et se trouve à chaque fois à deux doigts d'ouvrir le score (8e et 16e). Il faudra attendre la 40e pour voir une nouvelle frappe cadrée. Sur un mouvement démarré de l'aile gauche, Thomas Kleindienst tente sa chance à l'entrée des 16 mètres mais bute sur Fedrigo, le gardien ludovicien. La seconde mi-temps fut encore plus hachée, plus virile. 5 minutes exceptionnelles viendront pourtant momentanément éclairer la rencontre. A la 55e, Denis Husser reprend de la tête un coup franc indirect, touche le poteau et voit son ballon à peine franchir la ligne de Fedrigo (0-1). Survolté par ce coup du sort, Saint-Louis égalisera dès la 59e sur une frappe en pivot de Hervé Fischer dont le tir décroisé se loge dans le petit filet de Treiber (1-1). Saint-Louis aurait même pu prendre l'avantage à la 68e lorsqu'un centre tendu de Meneceur est mal dégagé par Schreiber et oblige son gardien à une formidable claquette.

 

 

 

 

 

 

Publié dans L'actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article