humble et travailleur

Publié le par DK

Dans la cour des grands

 Trente ans après, Saint-Louis/Neuweg FC revient en CFA 2 sur la pointe des pieds. Fraîchement débarqués dans un monde inconnu, les Ludoviciens de Cédric Decker comptent vite apprendre. Premier test face à l'ogre spinalien au festival du foot amateur à Riquewihr aujourd'hui (17 h).

 Ils n'ont pas froid aux yeux et devraient porter haut les couleurs de leur club fétiche qui ouvrira le bal le 16 août face à Saint-Dié. Vincent Rychen, le capitaine emblématique, et ses camarades sont sur le pont depuis le mardi 15 juillet.
 «Il y a de l'engouement dans une ambiance studieuse. Notre effectif était relativement restreint, il s'est considérablement élargi. Cela veut dire que la concurrence sera présente. Durant cette préparation, il faudra dégager une équipe type avec de la complémentarité. »
 Du fait de l'impossibilité d'aligner six mutés, seuls deux éléments auront le droit de jouer. Les dirigeants doivent redoubler d'ingéniosité pour dénicher des contrats fédéraux et renforcer judicieusement l'équipe. Vincent Rychen se veut prudent.
 « On avait contacté des éléments locaux mais ils sont allés ailleurs. Il est donc logique de chercher hors de notre région. Nous avons déjà engagé un gardien, Johann Bus (Eccomoy), passé par la filière de Gueugnon. Nous devons encore enrôler un attaquant et un défenseur. »
 A ce jour, l'effectif a pu s'enrichir avec les arrivées du milieu défensif Diallo Issanga (Montceau), d'Ahmed Kanouni et Mohamed Douh (Bartenheim), d'Anthony Lerose (FC Mulhouse), de Daniel Ferry (Dannemarie) et du retour au club d'Antony Pennet.


 L'attaquant Oscar Diaye (Lucé) et le défenseur central Lamine Diomty (AS Douane Sénégal) ont été mis à l'essai, ce qui pourrait clore le recrutement car l'entraîneur Cédric Decker veut disposer d'environ vingt cinq joueurs. Saint-Louis/Neuweg FC croise le fer avec Épinal, un poids lourd du CFA 2.
 Vincent Rychen n'accorde pas trop d'importance au résultat sec mais entend apprécier la motivation des troupes. « On fera tourner. Le but est de trouver quelques affinités avec l'intégration des nouveaux. Épinal est un gros morceau et ne lutte pas dans la même catégorie que nous.
 « C'est une période difficile car on aura les jambes lourdes mais il n'est jamais agréable de prendre une gifle. Si c'était le cas, on saura où sont nos lacunes. » Vincent Rychen donne son avis sur la composition de ce groupe C où Saint-Louis/Neuweg FC devra être prêt le 16 août.
 « C'est un championnat où le physique va primer. Les Vosgiens vont toujours au combat. Saint-Dié, avec Faycal Adnane, on ira les voir au festival de Riquewihr pour se faire une idée. Après c'est la découverte avec Chaumont et tous les autres. L'essentiel est de ne pas sombrer et de proposer un projet de jeu cohérent. On veut obtenir le maintien à tout prix. Nous n'avons aucune prétention, il faut être humble. »

 

Publié dans L'actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article