En patron St-Louis impressionne

Publié le par DK

Merci aux N°12, 13, 14 pour leur sérieux car sans eux la victoire aurait été très difficile.

ILLHAEUSERN 1
ST-LOUIS/N. 3

 Mi-temps : 1-2. 80 spectateurs. Arbitre : M. Raedersdorf (Wintzenheim) assisté de MM. Uhl (Hilsenheim) et Pertusini (Horbourg-Wihr)
 Buts : Kleindienst (18e) pour Illhaeusern ; Anatole (17e, 40e), Meneceur (52e) pour St-Louis

 Avertissements : Husser (24e) Kleindienst (44e) à Illhaeusern ; Ponelle (24e), Onesta (40e), Meneceur (45e), Carray (77e) à St-Louis
 Expulsion : Onesta (56e) à St-Louis

 ILLHAEUSERN : Treiber, Esilva, Galiano, Husser, Kohlstock, Munch, Diebold, Belhadj, Kleindienst, Romain, Laberger, (Jessel, Hirn, Keller).

 ST-LOUIS/NEUWEG : Lerch, Urfer, Carray, Elmas, Rychen, Thiam Cheikh, Ponelle, Onesta, Kaymak, Meneceur, Anatole, (Bouzaamouche, Heyer, Feghoul).

 Ponelle et sa pointe de vitesse donnent les premières sueurs froides aux Illhousiens dès la 2e mais son tir passe tout près de la ligne de but.
 Munch réplique aussitôt par un bon coup franc ainsi que Belhadj qui tente de forcer le passage balle au pied. A la 17e, Anatole hérite d'une passe précise de loin, dribble un dernier défenseur pour ensuite glisser la balle entre le poteau et Treiber venu à sa rencontre.
 Illhaeusern réagit immédiatement par Kleindienst qui lobe Lerch sur une balle qu'il venait de repousser sur un tir (18e). Se retrouvant à nouveau à égalité, les deux équipes reprennent de plus belles les joutes sans ménager leurs efforts.
 Kaymar échoue une première fois, mais Anatole, bien démarqué sur la droite ne se fait pas prier pour marquer son 2e but de la soirée (40e).
 La 2e mi-temps est disputée sur le même rythme endiablé. Meneceur donne une longueur d'avance supplémentaire aux visiteurs d'un tir de loin (52e) mais les Illhousiens n'ont pas dit leur dernier mot.
 Mais malgré une supériorité numérique après l'expulsion de Onesta (56e), ils ont bien du mal à prendre en défaut une équipe de St-Louis remarquablement bien organisée et éclatante de santé.
 Romain, ou encore Kleindienst qui avait l'occasion la plus nette au bout de sa chaussure ne pourront rien changer, et c'est même Treiber qui devait encore sauver les siens sur de rapides déboulés de Ponelle ou Feghoul.

 

Publié dans L'actualité

Commenter cet article