« On est le chasseur »

Publié le par DK

 Contraint au repos forcé, Saint-Louis (DH) sans jouer n'est plus sur le podium. Pas important selon l'entraîneur Cédric Decker, qui préfère parler progression et travail collectif.
- Que pensez-vous de la dernière journée de championnat ?
- Elle confirme la bonne santé de Colmar. C'est une bonne équipe, je me doutais qu'elle était dans une belle dynamique, propulsée par la place de leader de l'équipe fanion en CFA 2. Le réservoir est énorme, elle vient d'ajouter Moukhlil dans le groupe. Biesheim a été tenu en échec par Reipertswiller, on ne s'attarde pas sur le parcours des rivaux. Si on veut quelque chose, on ne doit compter que sur soi-même. A un certain moment, on était le chassé, maintenant on est le chasseur.
- Qu'avez-vous fait cette semaine sans compétition ?
- Comme d'habitude, trois séances avec opposition interne face à l'équipe Deux. On a mis de l'intensité et du rythme. Les thèmes tactiques et techniques sont les mêmes. L'équipe est au complet, seul Mohamed El Mas, de retour de suspension, a joué avec la Deux.
- Comment abordez-vous le match face à Biesheim le leader ?
- Pour eux ce sera capital. On est dans une position d'outsider, il n'y a pas de pression. Le but est de continuer à progresser comme on l'a fait lors du cycle aller. Beaucoup de joueurs ont franchi un palier. Biesheim a affiché des prétentions. Les Rhénans, ce sont les favoris désignés en début de saison avec de Sarre-Union et Reipertswiller. L'unique ambition est de faire mûrir les jeunes.

Publié dans L'actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article